Sanxay jamais sans ses grandes voix…

Dans la famille « Festivals d’opéra dans la Vienne », il y a le petit nouveau à Montmorillon, Classiquement Vôtre, dont la soirée du 21 août est consacrée à l’opéra comique La Colombe de Charles Gounod.
Il y a aussi la troupe lyrique de Figaro si, Figaro là qui, toujours à Montmorillon mais aussi à Civray et à Châtellerault, révèle chaque année de jeunes talents. A l’honneur sous le chapiteau 2010 : Mozart et sa Flûte Enchantée.
Et il y a enfin Les Soirées lyriques de Sanxay. C’est de ce festival dont j’ai très envie de vous parler aujourd’hui. Parce qu’il réunit un nombre impressionnant de fidèles, parce qu’il existe depuis 10 ans, parce qu’il se tient dans un cadre aussi magique qu’historique.

sanxay-scene.jpg
La scène de Sanxay

A l’origine
En 1999, l’acoustique exceptionnelle du théâtre gallo-romain de Sanxay séduit instantanément Christophe Blugeon, jeune homme de 26 ans féru d’opéra, aujourd’hui directeur artistique de l’événement.

Le concept
Après le Festival d’Aix-en-Provence et les Chorégies d’Orange, Sanxay se classe 3e festival d’art lyrique français en nombre de spectateurs (65 000 en 10 ans). Si la qualité du spectacle n’a rien à envier à ses illustres grands frères, le prix des places en revanche s’affiche deux à trois fois moins cher. L’association organisatrice poursuit l’objectif de démocratiser l’art lyrique, de le rendre accessible au public local et rural. Dans ce village de 600 habitants, une centaine de bénévoles œuvrent chaque année pour la tenue de la manifestation.

nabucco2003-sanxay.jpg
Nabucco en 2003

Sur scène
A une demi-heure de Poitiers comme de Niort, Rigoletto, Carmen, La Traviata, Nabucco, Tosca, La Bohème ou encore le Requiem de Verdi se sont succédés avec panache. Cette année, 60 musiciens, 70 choristes, 6 solistes et 150 figurants sont réunis sous la direction de Didier Lucchesi pour la musique et de Jack Gervais pour la mise en scène. Il s’agit de briller avec Norma, chef d’œuvre de l’opéra romantique italien. Bel canto, tragédie et émotions assurés !

Le cadre
Imaginez une campagne française et le verdoyant d’une vallée (celle de la Vonne). Au milieu : l’un des ensembles monumentaux les mieux conservés et les plus importants du monde gallo-romain, le sanctuaire de Sanxay. Unique dans la France antique.
Le théâtre aurait été construit sur le lieu même d’un rassemblement religieux gaulois et pouvait accueillir exactement 6 590 spectateurs répartis sur trois zones de gradins. Son extraordinaire acoustique se prête à merveille aux représentations de théâtre et d’opéra.

site-galloromain_sanxay
Le site gallo-romain de Sanxay

Mon conseil
Prévoyez chaussettes et lainages car les nuits sont fraîches ! Nombreux les spectateurs qui se sont déjà laissés surprendre…

Les Soirées Lyriques de Sanxay
Les 10, 12 et 14 août 2010
Renseignements : 05 49 44 95 38
www.operasanxay.fr

Sanxay : 12 km de l’autoroute A 10,
dans le sens Paris-Bordeaux, sortie 31 Saint-Maixent,
dans le sens Bordeaux-Paris, sortie 31 Lusignan.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Une réponse à “Sanxay jamais sans ses grandes voix…

Répondre à Renard Guy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *