Mes sept péchés de gourmandise

Il faut que je vous avoue : je suis gourmande. Très gourmande. Mais partageuse. Parmi les douceurs locales, plusieurs recettes méritent le détour. J’ai eu du mal à choisir mais, n’écoutant que mon courage (et aussi beaucoup mon palais quand même !), j’ai réalisé pour vous une prescription de 7 spécialités sucrées du 86.

Les-Chocolats-du-Bellay.jpg

• DU CHOCOLAT POUR LE MAGNÉSIUM
Je vais vous raconter l’histoire de Mélusine et la chocolaterie. Dans la petite ville Les Trois-Moutiers, aux portes de l’Anjou, une entreprise familiale perpétue la tradition du beurre de cacao depuis trois générations. La fabrication artisanale et la qualité des produits donnent naissance à des chocolats haut de gamme. Connaissez-vous Les Poitevines ? Créées en hommage aux grands-mères du cru, ces spécialités maison (pâtes d’amande à l’orange associées à de la ganache chocolat) ont reçu une Mention Spéciale 2007 au Concours des Saveurs Régionales Poitou Charentes (5,80 euros les 100g). Mais mon péché mignon s’appelle Tartin’choco, une pâte à tartiner version nature ou version croustillante qui remisera vos pots industriels au placard (7 euros les 200g).
Figurez-vous que ce paradis de chocolaterie se visite :
– du 15 au 30 juin et du 1er au 15 septembre jeudi et vendredi, toutes les heures de 14h30 à 17h30
– du 1er juillet au 30 août du mardi au vendredi, toutes les heures de 14h30 à 17h30
(2 euros par personne avec dégustation offerte, gratuit jusqu’à 10 ans)
Les Chocolats du Bellay
ZA Moncailleau RD 347 Les 3 Moutiers 86120
www.chocolats-dubellay.com
Boutique ouverte du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h30.

macarons-de-montmorillon-Rannou-Metivier.png

DES AMANDES POUR LA VITAMINE E
Rapportée en France au XVIe siècle par Catherine de Médicis, la recette du Macaron (biscuit fait d’amandes, de sucre et de blancs d’œufs) s’est vite répandue. Nancy, Amiens, Saint-Emilion, chaque ville propose un savoir-faire unique qui fait sa renommée. Montmorillon pour sa part affiche depuis 1811 une réputation pour ses macarons au cœur tendre d’amandes. Un musée gourmand leur est même consacré ! Aujourd’hui, la Maison Rannou-Métivier constitue la plus ancienne fabrique de Macarons de Montmorillon. La recette traditionnelle demeure inchangée depuis plus de 150 ans. Une chose est sûre : les autochtones ne sont pas les seuls à succomber. Je connais des Parisiens qui feraient le pèlerinage à pied depuis la capitale pour s’approvisionner !
Mon conseil conservation : maximum une semaine dans un endroit frais et humide, par exemple dans le bac à légumes de votre réfrigérateur.
Rannou-Métivier
32, boulevard de Strasbourg 86500 Montmorillon
Tél : 05 49 83 03 30
Également en vente en ligne ainsi qu’à Poitiers et Châtellerault
www.rannou-metivier.com

broye-du-poitou-goulibeur.png

LE BROYÉ POUR TRAVAILLER LA SOUPLESSE DU POIGNET
« Je suis une galette plate et dentelée à base de beurre, farine, œufs et sucre. Je ne suis ni pâte sablée, ni pâte brisée, encore moins pâte feuilletée. Je rythme la vie des foyers poitevins depuis toujours et obtiens généralement une place de choix sur les tables de fête. Je suis… le Broyé du Poitou ! »
La tradition veut que ce gâteau friable se partage d’un coup de poing en son centre. Un grand nombre de pâtisseries et de marques confectionne cette galette. Mais ma préférée reste définitivement celle de Goulibeur. Pour ce croquant et ce petit goût en plus… mais lequel ? Plus de beurre, plus de sel ? Mystère. Pas de conservateurs, ni colorants, ni poudre levante en tout cas. Grâce à Goulibeur, la notoriété du Broyé dépasse désormais nos frontières. Non seulement distribué à l’étranger, il apporte également une touche terroir aux plateaux-repas d’Air France ! Dans la Vienne, vous le trouverez très facilement, en grandes surfaces comme dans les épiceries fines.
Goulibeur Fabrique et boutique
10, rue Victor Grignard Pôle République 2 Poitiers 86000
Tél : 05 49 41 34 75
www.goulibeur.com

tourteau-fromager_-_copie.jpg
©Mélusine

DU LAIT DE CHÈVRE POUR LE CALCIUM
Place aux contradictions du tourteau fromager. Oui il est réalisé à base de fromage frais de chèvre, non ce n’est pas un plat salé. Oui sa croûte offre un aspect brûlé, non il n’est pas raté pour autant. Il faut reconnaître que ce gâteau tout en rondeurs n’est pas très séduisant de prime abord, mais qu’il est intrigant ! Les nombreux curieux qui poussent jusqu’au bout l’expérience sont récompensés par le moelleux et la douceur de la « mie ». Pourquoi garder le noir sur le dessus ? Justement parce que c’est cette technique de cuisson qui confère à l’intérieur sa saveur inimitable. Certains dégustent le tourteau en enlevant la croûte mais la majorité ne se fait pas prier et le consomme entièrement, au goûter ou à l’apéritif. La pâtisserie Jahan de Saint-Benoît se place en spécialiste. Mon conseil : essayez-le en accompagnement d’une soupe froide, c’est délicieux !
Pâtisserie Jahan
235, avenue des Hauts de la Chaume 86280 Saint Benoit
Tél : 05 49 53 02 40

ET AUSSI
– Les meringues de la Biscuiterie du Carmel
Le Carmel de l’Incarnation se situe à Migné-Auxances, à seulement quelques kilomètres de Poitiers. La principale source de subsistance des sœurs est la fabrication de gâteaux qui sont vendus au monastère, à Poitiers (ex : à la boutique du Comité Départemental du Tourisme) et dans les environs (ex : au Futuroscope). Si je puis me permettre, leurs cookies aux pépites de chocolat et leurs meringues nature ou au café appellent au péché de gourmandise sans pardon possible !
Carmel de Migné-Auxances
39, rue du Quéreux 86440 Migné-Auxances
Tél : 05 49 51 71 32

– Les Crottes de Bique de Mélusine
Enfin je ne pouvais bien sûr pas clore ce billet sans citer le chocolatier châtelleraudais Mélusine ! D’autant que depuis que j’ai goûté à leurs grêlons de la Vienne (amandes, chocolat lait, sucre glace, vanille) et à leurs crottes de bique (noisettes, chocolat lait et noir, poudre de cacao, sucre, vanille), je ne peux plus m’en passer.
Mélusine
97, rue Bourbon
86100 Châtellerault
Tél : 05 49 23 08 24

chantegrolle7
Les pommes GarGouil de Chantegrolle

EN BONUS : MANGEZ DES POMMES !
Quand je lui ai dit que c’était pour vous, ma grand-mère a accepté de me livrer SA recette de la Grimolle poitevine. Car chaque mamie du coin a bien sûr un dosage ou une technique différente pour réaliser ce dessert traditionnel à base de pommes cuites au cœur d’une pâte proche de celle des crêpes. Merci qui ? Merci Mamie !

RECETTE DE LA GRIMOLLE POITEVINE
2 œufs – 8 cuillères à soupe de lait – 8 cuillères à soupe d’huile – 14 cuillères à soupe de farine – 10 cuillères à soupe de sucre – 1 paquet de levure – 1 cuillère à soupe de rhum – 6 à 8 pommes épluchées et coupées en lamelles

Préchauffer le four à 180° (thermostat 6).
Mélanger les œufs et le sucre. Ajouter la farine, la levure, puis le lait, l’huile et le rhum. Intégrer les pommes épluchées et coupées en lamelles.
Verser dans un moule à gâteau puis mettre au four pendant environ 45mn.
Anecdote : ce gâteau était autrefois cuit dans un four à pain sur une feuille de chou.

A déguster avec un verre de pur jus de pommes local. Essayez celui issu de la culture raisonnée des vergers GarGouil, vous m’en direz des nouvelles.
Jus de pommes Chantegrolle
86250 Charroux
Tél. : 05 49 87 50 23
www.pomme-gargouil.com

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

7 réponses à “Mes sept péchés de gourmandise

  1. @bingbang : On voit les connaisseurs ! Avez-vous goûté les nouveaux formats 75 cm ?

    @Zurf : Figurez-vous que le Concorde, à l’origine création pâtissière de Lenôtre, est l’une de mes madeleines de Proust ! J’en mange depuis le lycée. Mousse au chocolat, meringue… En général, seuls les anciens élèves de Lenôtre obtiennent l’autorisation de le faire et de le vendre.
    Celui du Trianon aux Couronneries (place de Provence à Poitiers) est très bon. C’est même souvent mon gâteau d’anniversaire !

    @Harmas : Apparemment, pas de Reinette Clochard chez Gargouil. Elle serait originaire des Deux-Sèvres en fait : http://fr.wikipedia.org/wiki/Reinet

Répondre à zurf Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *