La Vienne fait son cinéma

Le froid s’installe déjà, les paysages sont enneigés, la nuit tombe si tôt… Dans ces conditions, j’ai très envie de me réfugier dans les salles obscures. Prévoyons le pop corn et jetons un œil au programme.

rihl-rencontre.jpg
DR Sébastien Laval

L’ACTU : LES RIHL
Depuis 1990, Poitiers a la chance d’accueillir un événement rare, les Rencontres Internationales Henri Langlois. A chaque édition, de nombreux pays concourent dans le cadre de ce festival d’écoles de cinéma. C’est l’occasion pour le public d’être au cœur de la création cinématographique actuelle et de découvrir des talents prometteurs. Pour mémoire, Nick Park avec le premier Wallace et Gromit, Pascale Ferran, Noémie Lvovsky ou encore Arnaud Desplechin ont débuté ici.
Parmi les 1302 films reçus, le festival n’en a retenu que 47 pour la compétition : un concentré de ce que la jeune génération de cinéastes du monde entier produit de plus abouti, de plus fort, de plus surprenant. Après la projection de son long-métrage Tournée, l’acteur réalisateur Mathieu Amalric assurera le show lors de la soirée d’ouverture en présence des girls du cabaret New Burlesque. Mardi 7 décembre, accompagné de Grégoire Leprince-Ringuet, Nicolas Saada qui a dirigé Guillaume Canet dans Espion(s) animera une Leçon de Cinéma. Je m’arrête là ; pourtant la liste des bonnes raisons de se ruer pour acheter son pass est longue, croyez-moi !
http://www.rihl.org
Du 3 au 12 décembre à Poitiers
3€ la séance, 20€ le pass avec catalogue (15€ tarif réduit)

RIHL2010.jpg

TOURNAGES
Connaissez-vous le point commun entre Grégoire Leprince-Ringuet qui sera présent aux RIHL cette année et les Géants du Ciel à Chauvigny ? Tous font partie du casting de La Princesse de Montpensier, le dernier film de Bertrand Tavernier. A l’affiche actuellement avec aussi Mélanie Thierry et Lambert Wilson.

la-princesse-de-montpensier.png
Figurez-vous que nos vautours stars de cinéma ne s’arrêtent pas là ! Une rumeur raconte que certains oiseaux du spectacle seraient en ce moment-même en tournage au Mexique avec des rôles prépondérants. A suivre…

Il y a donc les stars locales qui s’exportent, et puis il y a la Vienne terre d’accueil des caméras.
Saviez-vous par exemple que le village de La Bussière, la station thermale de La Roche-Posay et les environs de Châtellerault ont offert l’hospitalité cet été à la charmante Lætitia Casta pour des scènes du thriller fantastique Derrière les murs ?
Quant aux primates de Romagne, ils apparaîtront sur le petit écran au printemps 2011, aux côtés de l’animateur Jean-Luc Reichmann. En octobre dernier La Petite sœur des gorilles, l’épisode n°3 du téléfilm familial Victor Sauvage, a posé durant une journée ses valises à La Vallée des Singes. Une mise en valeur intéressante pour ce site touristique phare de la Vienne.

tournage-VDS.jpg
Tournage de Victor Sauvage ©Vallée des Singes

ART ET ESSAI
Une douzaine de villes possède des cinémas dans la Vienne. Je terminerai ce billet par un zoom spécifique sur les salles de diffusion labelisées Art et essai. Elles assurent la promotion d’un art indépendant et la diversité des œuvres.
Les voici :
Les 400 Coups à Châtellerault
Le Rex à Chauvigny
Ciné Malice à Civray
Le Cinéma de Gençay
Le Kerlouet à La Roche-Posay
L’Étoile à Lencloître
Le Dietrich à Poitiers
TAP Cinéma à Poitiers.

Clap de fin de ce billet. A vos commentaires…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

3 réponses à “La Vienne fait son cinéma

  1. trop fort les oiseaux de chauvigny au cinéma ! j’aime particulièrement ce post qui change un peu, y’a pas que des infos touristiques.
    merci mélusine !

  2. qui penserait que la Vienne était source d’inspiration ? Tant mieux pour notre beau département et tant mieux si nous pouvons le valoriser de cette façon.

Répondre à mimi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *