Sur les ponts de la Vienne, on y danse, on y danse !

Ah, le joli mois de mai, ses ponts, ses viaducs… Un tour d’horizon de nos ouvrages d’art s’impose ! Une bonne idée de tourisme insolite pour vos (longs) week-ends au pays du Futuroscope.

LES INCONTOURNABLES
Royal à Châtellerault
De style Renaissance, classé Monument Historique depuis 1913, le pont Henri IV est l’emblème de la ville. La reine Catherine de Médicis en personne commanda l’ouvrage pour pallier les dégâts des crues sur son prédécesseur en bois. Sa construction commença en 1572 et fut orchestrée par Charles Androuet du Cerceau, issu d’une grande famille d’architectes (ex : le Pont-Neuf à Paris). Des tours s’élevaient à chacune de ses extrémités : rondes côté Châteauneuf (encore visibles aujourd’hui), carrées côté ville (disparues).
Mon conseil : réservez votre week-end du 23-24 août pour découvrir les quais en fête à l’occasion de la manifestation Châtellerault, ville portuaire.
En savoir plus en audio

pont-henri-IV-chatellerault.jpg
Pont Henri IV

Précurseur à Bonneuil-Matours
Fierté de la commune, c’est l’un des derniers ponts suspendus de France. Sa particularité : des câbles métalliques et en acier, une technique inédite en 1832. Face à lui se dresse le château de Crémault accueillant tout au long de l’année le festival Claviers en Poitou qui fête ses 15 ans.
En savoir plus

Pont-Bonneuil-Matours.jpg
Pont suspendu de Bonneuil-Matours

Châtelain à Lussac-les-Châteaux
Connaissez-vous Madame de Montespan, maîtresse de Louis XIV ? Le château de Lussac, édifié vers 1065, appartenait à son père et l’a vu naître. On peut encore admirer les hautes piles carrées de son pont baignant dans un étang.
Mon conseil : Adressez-vous au Musée de Préhistoire La Sabline pour une balade commentée des grottes préhistoriques toutes proches.
En savoir plus

Piles-Pont-Lussac-les-Chateaux.jpg
Piles du pont de Lussac-les-Châteaux

LES TOURISTIQUES
Médiéval à Montmorillon
Mentionné dès le XIIe siècle, ce pont occupe une position stratégique, aux confins du Poitou, du Berry et du Limousin. Reconstruit au XVe siècle, il supportait alors deux portes liées aux fortifications, l’une côté rive gauche surmontée de la prison, l’autre où s’élevait une chapelle. Actuellement, seuls l’arche centrale et les avant-becs témoignent du moyen-âge, le reste datant du XIXème siècle.
Mon conseil : grimpez jusqu’au quartier du Brouard, investi par la Cité de l’Écrit et des métiers du livre dès 2000.
En savoir plus
pont-Montmorillon.jpg

Sur le pont de Montmorillon

Religieux à Saint-Savin-sur-Gartempe
Long de 100 mètres et conçu en léger dos d’âne, le vieux pont de Saint-Savin permet de traverser la Gartempe. En 1671 et en 1726, les religieux de l’abbaye voisine furent appelés à participer à la réparation de cette construction du XIIIe siècle. Des refuges sont aménagés sur ses piles arrondies.
Mon conseil : Ne manquez pas l’abbatiale, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 30 ans, et surnommée « la Sixtine romane » par André Malraux.
En savoir plus

Abbaye-pont-Saint-Savin.jpg
Abbaye et pont de Saint-Savin

Charmant à Angles-sur-l’Anglin
Dans ce « plus beau village de France », le pont en arc datant de 1835 relie la ville haute à la ville basse. Au pied de cette image de carte postale, il offre un joli point de vue sur la forteresse au sommet de l’éperon rocheux.
Mon conseil : faites un détour par « le Lascaux de la sculpture », au centre d’interprétation du Roc aux Sorciers.
En savoir plus
Pont-Angles-sur-Anglin.jpg
Angles-sur-l’Anglin

LES SPORTIFS
Vertigineux à Saint-Benoît
Long de 328 mètres, le viaduc permettait le passage de l’ancienne ligne de tramway à vapeur reliant Poitiers à Saint-Martin-l’Ars. Il est aujourd’hui transformé en voie piétonnière, offrant un superbe panorama sur le Clain. À 20 mètres de hauteur, l’association Viaduc Aventure y propose des activités d’escalade (descente en rappel, saut pendulaire, tyrolienne, via ferrata…).
En savoir plus

viaduc-aventure-saint-benoit.png

Grisant à l’Isle-Jourdain
Haut d’une quarantaine de mètres, ce viaduc offre un panorama imprenable. Ancien lieu de passage de l’ancienne ligne de chemin de fer, l’ouvrage fut réalisé en pierre de taille entre 1881 et 1884, suivant les plans de Paul Séjourné. Grâce à ses douze arches, il franchit la vallée de la Vienne sur 304 mètres. Oxygène 33 et Oxygène 40 ont choisi d’y pratiquer le saut à l’élastique en toute sécurité.
En savoir plus

isle-jourdain-sautalelastique
Saut à l’élastique à l’Isle-Jourdain

POURSUIVRE LA LECTURE
Le beau livre La Vienne à Parcourir nous invite à découvrir les sentiers de randonnée du département. À l’honneur : les éléments remarquables du patrimoine bâti ou naturel. La bible idéale pour s’instruire davantage sur les ponts au pays du Futuroscope !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Une réponse à “Sur les ponts de la Vienne, on y danse, on y danse !

  1. J’adore!! C’est décalé et en plus ça donne envie de les découvrir ces ponts!!!! Une bonne excuse pour revenir bientôt chez vous…

Répondre à Christine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *