Optez pour le tourisme industriel dans la Vienne

Les vacanciers ne veulent plus bronzer idiots mais cherchent à découvrir, à mobiliser leurs cinq sens. Ils demandent de l’insolite, de l’instructif. Pour ces voyageurs curieux, le tourisme industriel tombe à pic. Le Pays du Futuroscope leur propose de vivre des moments privilégiés avec un artisan ou un ouvrier et d’admirer des sites architecturaux exceptionnels. Tour d’horizon des 10 étapes incontournables, avec la participation du prestigieux Le Corbusier s’il vous plaît !

AU CŒUR DES SAVOIR-FAIRE
Pour comprendre le monde qui nous entoure…
1• Basée à Ingrandes près de Châtellerault, l’usine Aigle International SA confectionne des bottes à la main. L’objectif de ce maître caoutchoutier depuis 1853 ? La protection de l’homme dans la nature. La marque très tendance propose des visites guidées d’1h30 sur rendez-vous, ainsi qu’un magasin public de chaussures, bottes, articles d’habillement pour les loisirs de plein air (hommes, femmes, enfants) à prix réduits. En savoir plus

usine-aigle-chatellerault.jpg
©Vincent Leroux pour l’exposition Aigle (usine de Châtellerault)

2• Premier porcelainier français, spécialiste des arts de la table, Deshoulières Apilco a choisi d’implanter un de ses quatre sites de production à Chauvigny, berceau de la porcelaine en Poitou. Plusieurs fois par an, la vente de produits déclassés ou en fin de série remporte un vif succès en boutique. Visites de l’usine sur réservation. Tél : 05 49 61 50 00 En savoir plus

3• EDF organise sur rendez-vous des parcours commentés de la centrale nucléaire de Civaux. Vous aurez accès au centre d’information et aux installations : salle des machines, simulateur de conduite, sources de refroidissement. Pour mieux appréhender la production d’électricité et l’alimentation en eau chaude de La Planète des Crocodiles et du centre aquatique Abyssea. En savoir plus

4• Autrefois, onze tanneries étaient réparties en petites unités le long de la rivière, dans le village médiéval de Lavausseau. La pelleterie de la Boivre s’avère actuellement la dernière en activité en région. Du 15 mars au 15 novembre, grâce à La Cité des Tanneurs, vous pouvez observer les artisans en plein travail. Ne manquez pas le festival Rencontres des Histoires de Cuir en avril. En savoir plus

Et aussi à visiter
La cave des vins contemporains Ampelidae à Marigny-Brizay, la brasserie artisanale de Bellefois à Neuville, la chocolaterie du Bellay aux Trois-Moutiers à la chocolaterie Berton à Availles-en-Châtellerault, l’Huilerie de Neuville et l’huilerie des Roches à Mouterre-Silly, la tamiserie Jallais à Chauvigny, unique en France, l’atelier Bleu Métal du coutelier forgeron Michel Delanghe à Vicq-sur-Gartempe, l’atelier de vitrail Au Chant du Diamant à Senillé, la ciergerie Guédon à Poitiers, l’une des dernières dans l’Hexagone…

PATRIMOINE INDUSTRIEL
Pour en prendre plein les yeux…
5• Le 14 juillet 1819, une ordonnance royale rend officielle la création de la manufacture d’armes de Châtellerault. Jusqu’à sa fermeture en 1968, la vie des habitants sera étroitement liée à l’histoire de cette usine. Presque 50 ans plus tard, de nombreuses familles sont restées très attachées à « La Manu ». Une reconversion intelligente leur permet de s’y promener pour une visite du musée Auto-Moto-Vélo, un spectacle à l’école nationale de cirque, un cours au conservatoire de musique et de danse ou une pause glisse à la patinoire. En 1994, l’artiste Jean-Luc Vilmouth redonne vie aux cheminées, symboles de la Manufacture, en imaginant une passerelle métallique dont l’escalier reprend l’emplacement du château d’eau détruit dix ans plus tôt. Vue imprenable sur la ville… En savoir plus

la-Manu.png
©dadavidov

6• Cinq centrales hydroélectriques EDF bordent la Vienne, d’Availles-Limouzine à l’Isle-Jourdain. Les barrages mesurent jusqu’à 270m de long, avec une hauteur de chute de 11 mètres maximum. L’occasion d’une balade au fil de l’eau… Longtemps, une énigme est restée en suspens : l’usine hydroélectrique de la Roche est-elle réellement l’œuvre de Le Corbusier ? Aujourd’hui, le doute n’est plus permis. En 1917, alors âgé de 30 ans, Charles-Édouard Jeanneret de son vrai nom esquissait l’avant-projet.

7• La première exploitation de Normandoux date des années 1850. Sa pierre calcaire de qualité a notamment permis de construire le Palais de la Porte Dorée, aujourd’hui Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration. Depuis l’arrêt total de l’activité industrielle dans les années 90, une faune et une flore originales se sont développées, transformant la carrière en cité lacustre cernée par une forêt méridionale. L’architecte François Pin, séduit par ce patrimoine naturel et historique exceptionnel, a souhaité faire revivre ce lieu toujours bien présent dans la mémoire des habitants. Concerts, spectacles, expositions s’y succèdent depuis 2008. En savoir plus

carriere-de-normandoux.jpg
La carrière de Normandoux

8• À Chauvigny, le donjon de Gouzon (XIIe siècle) abrite un musée sur quatre niveaux. Le déplacement vertical s’effectue par un ascenseur créé par l’architecte Sylvain Dubuisson. Cet espace évoque les industries du Pays Chauvinois, depuis le néolithique jusqu’à nos jours, à travers le regard de l’archéologue : la célèbre pierre de Chauvigny ayant servi à la construction de nombreux monuments en France et à l’étranger, les différentes sources d’énergie thermique en version symbolique, la céramique et les arts du feu… Finissez par la terrasse et son saisissant panorama. En savoir plus

De 1986 à 2005, le Service régional de l’inventaire a travaillé sur le patrimoine industriel de Poitou-Charentes et identifié ainsi près de mille usines. Ce fut le premier inventaire régional terminé en France sur cette thématique. Découvrez tous les lieux recensés dans la Vienne, majoritairement des moulins à blé et minoteries.

HÉBERGEMENTS INDUSTRIELS
Si vous désirez pousser le concept jusqu’au bout, sachez que deux adresses Gîtes de France propose un cadre incroyable dans la Vienne…
9• Le Relais de la Briquetterie à Béruges : ancienne tuilerie et briqueterie transformée en gîte de groupe et chambres d’hôtes
10• La Distillerie de Rêves à Saint-Pierre-de-Maillé : ex-fabrique d’alcool de betterave et de topinambour reconvertie pour des réceptions, conférences, spectacles avec deux gîtes de groupe.

Je conclurai ce billet culturel en vous recommandant chaudement la lecture du catalogue d’exposition Au-delà du Noir de l’artiste poitevin Jean-Pierre Potier (éditions Musées de Poitiers). À la clé : des silos industriels comme vous ne les avez jamais vus…

silo-jeanpierre-potier
©Jean-Pierre Potier

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Une réponse à “Optez pour le tourisme industriel dans la Vienne

Répondre à Cyrielle de ComptoirDesEntreprises Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *